Équipe de recherche
Sélectionner une page
Dernière mise à jour 25 juin, 2019

Dimension : Communication et information

CHAMPS D’ACTION

La communication est une opération fondamentale chez les individus. Elle est inconditionnellement liée à l’inclusion et à la participation sociale. La santé et le bien-être des aînés sont rattachés à la disponibilité et l’accessibilité de l’information. De plus, les médias jouent un rôle primordial dans la représentation sociale des aînés. Une municipalité amie des aînés est celle qui reconnaît les besoins particuliers des aînés à l’égard de la diffusion d’informations claires et précises. Elle assure un partage d’informations entre les partenaires de la collectivité afin d’appuyer les efforts pour améliorer la qualité de vie des aînés.

EXEMPLES

  • Créer un carrefour d’information pour aînés
  • Adapter l’information aux besoins particuliers des aînés (ex. augmenter la taille des caractères, utiliser du papier non glacé, etc.).
  • Créer un espace pour les aînés dans le bulletin municipal et sur le site internet de la ville ou de la MRC.
  • Diffuser un programme d’activités physiques spécifiques pour les aînés.
Les feuilles de route, tirées du Guide mondial des villes-amies des aînés publié par l’Organisation mondiale de la santé en 2007, présentent les caractéristiques essentielles d’une ville amie des aînés. Elles sont issues de l’analyse des questions et des préoccupations formulées dans huit domaines de la vie urbaine par les personnes âgées et les personnes qui leur dispensent des services des 33 villes dans le monde ayant participé à la phase initiale de ce projet. Pour télécharger l’ensemble des feuilles de routes, rendez-vous à la section médiathèque
OFFRE D’INFORMATION
  • Chaque résident est relié à un système universel élémentaire de communication constitué de médias écrits et diffusés et du téléphone.
  • Des organisations publiques ou bénévoles assurent une distribution régulière et fiable de l’information.
  • L’information est diffusée de manière à atteindre les personnes âgées près de leur domicile et là où se déroule leur vie quotidienne.
  • Un service d’intérêt collectif accessible et dont on parle beaucoup — un centre d’information complet — coordonne la diffusion de l’information.
  • Les médias généraux et spéciaux diffusent des informations et des programmes réguliers qui intéressent les aînés.

 

COMMUNICATION ORALE
  • Les aînés préfèrent une communication orale accessible, par exemple dans des réunions publiques, des maisons de quartier, des clubs, ou à la radio, et par l’intermédiaire de personnes chargées de transmettre l’information en tête-à-tête.
  • Les personnes menacées d’isolement social reçoivent des informations de personnes en qui elles ont confiance et avec lesquelles elles peuvent communiquer, comme des bénévoles qui les appellent ou leur rendent visite, des aides à domicile, des coiffeurs, des portiers ou des aidants.
  • Les préposés dans les administrations et les entreprises répondent aimablement aux personnes venues demander un service.

 

INFORMATIONS IMPRIMÉES
  • Les informations imprimées — et notamment les formulaires officiels, les sous-titres à la télévision et le texte des écrans visuels — sont écrites en grands caractères et l’idée principale ressort clairement dans les titres, écrits en gras.

 

LANGAGE SIMPLE
  • La communication imprimée et orale utilise des mots simples et familiers, dans des phrases courtes et directes.

 

AUTOMATISATION DE LA COMMUNICATION ET DU MATÉRIEL
  • Les serveurs vocaux interactifs donnent les instructions lentement et clairement et indiquent à la personne qui appelle comment réentendre le message autant de fois qu’elle le souhaite.
  • Les usagers ont la possibilité de parler à une personne réelle ou de laisser un message pour qu’on les rappelle.
  • Les touches et les lettres sur le matériel électronique, comme les téléphones mobiles, les radios, les télévisions et les distributeurs de billets de banque et de tickets, sont de grande dimension.
  • L’écran d’affichage des appareils bancaires, postaux et d’autres services est bien éclairé et accessible à toute personne, quelle que soit sa taille.

 

ORDINATEURS ET L’INTERNET
  • Nombreux sont ceux qui ont accès aux ordinateurs et à l’Internet, gratuitement ou pour un prix modique, dans des lieux publics tels que les administrations, les centres socioculturels et les bibliothèques.
  • Les usagers obtiennent facilement des instructions adaptées et une aide individuelle.